Category Archives: Spectacles

Déjà, au début… / To begin with…

AFFICHE 11x17-FACEBOOK

Création pour les tout-petits (à partir de 18 mois)

Résumé
Déjà, au début…
Il y avait des sons. Un rythme. Un battement de cœur.
Il y avait un je t’aime. Murmuré fort.
Il y avait toi. Moi. Nous. Eux.
Au début, il y avait déjà tout ça.
Nous qui t’attendions. Et toi, qui voyageait vers nous.
Il y avait une racine qui poussait lentement.
Une goutte d’eau. Un rayon de soleil. De la chaleur. Et de l’imagination.
Au début, il y avait déjà tout ça…

Devis technique – Déjà, au début… (version 2016-17)

To begin with…
The words I love you
Whispered very loudly deep into the navel
Already there were sounds. A rhythm. A heartbeat.
Boom. Bang. Pow.
There was you. Me. Us. Them.
Them expecting you.
A journey towards us. Towards life.
A root growing slowly. A drop of water falling. A ray of sun shining.
Heat warming up around. And a big imagination.
To begin with there was already all of this.

To begin with.. Tech rider

À propos
Présenté en banc d’essai au festival Petits Bonheurs 2015, Déjà, au début… propose une expérience immersive au cœur des sens. Entre mouvement et vidéo, l’espace se transforme au rythme de la douce musique d’une berceuse lointaine. Des ateliers d’éveil théâtral thématiques sont disponibles sur demande, avant ou après la représenation.

Crédits
Une co-production SAMSARA THÉÂTRE // ART PARTAGE

Mise en scène et scénario : Jean-François Guilbault
Interprétation et scénario : Liliane Boucher
Décors/Costume : Cassandre Chatonnier
Lumières : Cédric Delorme-Bouchard
Musique : Laurier Rajotte
Vidéo : Jason Hendricks + Éric Grice
Parcours immersif : Cédric Delorme-Bouchard et Kevin Pinvidic
Mouvement : Marilyne St-Sauveur Équipe technique : Mélissa Perron + Joelle Tougas + Radhanatha Gagnon + Pascal Cousineau

Partenaires
Partenaires : Conseil des arts et lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Conseil des arts de Montréal, L’arrondissement de LaSalle – Le théâtre du Grand-Sault Une école montréalaise pour tous, Art Partage, Polyrol Inc.

DEJA, AU DÉBUT… (nouvelle création)

Dad 7

En résidence de création au Théâtre du Grand-Sault en janvier 2015, présenté en avant-première le dimanche 3 mai dans le cadre du Festival Petits Bonheurs-Lasalle.

*Spectacle destiné au enfants à partir de 18 mois

Déjà, au début…
Il y avait un je t’aime. Murmuré fort.
Très fort.
Déjà, il y avait…
Des sons. Boom. Bang. Pow.
Un rythme. Un battement de cœur. 

Il y avait toi.
Moi. Nous. Eux.
Au début. Il y avait déjà tout ça.

Il y avait eux. Qui attendait toi.
Et toi, qui arrivait vers moi.
Un voyage. Vers nous. Vers la vie.
Il y avait une racine qui poussait lentement
Une goutte d’eau.
Un rayon de soleil.
De la chaleur.
Et de l’imagination. 

Au début. Il y avait déjà tout ça…

ÉQUIPE DE TRAVAIL
Texte et mise en scène
Jean-François Guilbault

Texte et interprétation 
Liliane Boucher

Scénographie, accessoires, costumes 
Cassandre Chatonnier

Éclairage, direction technique et régie 
Pascal Cousineau 

Conception vidéo 
Jason Hendrik Harvey 

Composition/conception sonore 
Laurier Rajotte 

Assistance et direction de production 
Joëlle Tougas 

Soutien technique 
Radhanatha Gagnon

 

Coproduction avec ART PARTAGE, avec le soutien du Conseil des Arts du Québec (CALQ)

Soledad au hasard

Soledad_6865-FRF-300-ppp_12-8Une production de Singulier Pluriel, avec la collaboration de Samsara Théâtre
Résumé
Annabelle, une photographe québécoise, avait été grièvement blessée au moment du soulèvement populaire à Buenos Aires en 2001. Dix ans plus tard, Soledad, une jeune Argentine, débarque au Québec pour mener un projet d’étude à l’Université du Québec à Montréal. Elle trouve difficile de s’adapter à son nouvel environnement. Un hasard de la vie provoquera la rencontre plus qu’improbable entre ces deux femmes qui, pour des raisons différentes, fréquentent la place Émilie-Gamelin.Soledad au hasard est l’histoire de deux destins croisés. L’histoire d’une amitié entre deux femmes qui ont Montréal et Buenos Aires en commun. L’une a fui l’oppression, l’autre en porte les marques pour toujours. Julie Vincent explore une rencontre entre deux femmes qui sont à la recherche de leur identité profonde, se battant contre les démons qui les pourchassent. Le hasard de leur rencontre est le premier jalon d’une paix à laquelle elles aspirent.

Avec sa compagnie Singulier Pluriel, Julie Vincent crée des spectacles qui parlent de mondialisation, d’immigration et de l’isolement que cela engendre. En explorant l’axe Québec-Argentine, Julie ouvre une voie théâtrale importante qui nous permettra d’entendre ces voix d’un Sud que nous connaissons mal. Comédienne et dramaturge, Julie Vincent a entre autres écrit Noir de monde, La robe de mariée de Gisèle Schmidt et Le Portier de la Gare Windsor.

Extraits vidéo
(1min)  https://www.youtube.com/watch?v=AAJ8TPTx-Ig
(5 min)   https://www.youtube.com/watch?v=gr8SWretmZY

Crédits
Texte et mise en scène: Julie Vincent
Assistance à la mise en scène: Vanessa Dubé
Interprétation: Liliane Boucher et Julie Vincent
Décor et accessoires: Stéphanie Champagne
Costumes : Geneviève Lizotte
Éclairages: André Rioux
Musique: Michel Smith
Conseillère dramaturgique: Blanca Herrera
Photographie: François-Régis Fournier
Contage: Vanessa Dubé
Coordination Nord-Sud: Stéphanie Champagne

Notre histoire à nous, ça serait ça

cedric-nos-histoires-12005 auteurs – 2 comédiens – 5 courtes pièces 

Le spectacle a été présenté au Salon Particulier au 4851 av de Bordeaux (Coin St-Joseph) du 22 octobre au 2 novembre 2013

– Dossier de Presse

Crédits

Mise en scène : Lou Arteau
Distribution : Jean-François Guilbault et Debbie Lynch-White avec la participation de Milène Leclerc
Conception visuelle : Cedric Lord
Éclairages : Lou Arteau
Auteurs : Simon Boulerice , Rebecca Déraspe , Florence Longpré, Mathieu Quesnel,  Jocelyn Roy

Textes

WINDEX de Simon Boulerice
Vincent et Sandra sont fraîchement sortis de l’école de théâtre. Ils ont des beaux projets d’autogérés et vivent de leur art… entre deux shift dans un resto. Frustrés de ne pas travailler assez et en guise de pied de nez au monde du spectacle et décident de faire un statement pour se faire remarquer par les agents de casting. Santé!

UN NUMÉRO BEN NORMAL ou COMMENT ACCÉDER À LA LIBERTÉ QUAND ON EST CAVE
de Mathieu Quesnel
Jean-Marc et Karine sont un duo. Pas un duo comique, faque arrêtez de rire, assoyez vos gros culs pis écoutez ce qu’ils vont vous dire. Ils sont prêts à vous ligoter et vous battre s’il le faut. Le ptit-crisse et la grosse toutoune prennent le théâtre de force et arrêtent la mascarade et les faux-semblants. Faut faire face à la musique des fois. Osti.

BONNE FÊTE PIS ADIEU de Rebecca Déraspe
Marie-Ève s’appelle Marie-Ève. Elle travaille dans une banque et mange toujours le même lunch, seule, à une table. Pas d’amis. Pas de collègues qui voudraient savoir ce qu’elle a fait de son week-end. Qui voudrait faire partie de la famille d’une grosse ? Elle se plaint d’ailleurs beaucoup. Toujours. La journée est trop longue. La chaleur est trop chaude. Le froid est trop froid. Et ses collègues sont trop trop. Marie-Ève est désagréable. Au nez, à l’œil et à l’oreille. Steve s’appelle Golgo13. Il travaille. À son compte. Il est un (nerveux) tueur à gages. Même si ça lui fait souvent beaucoup de peine d’enlever la vie à de pauvres personnes victimes de malentendus, il accomplit son devoir avec joie et entrain. Aujourd’hui, c’est la fête de Marie-Ève et ses collègues ne l’ont pas oubliée. Son cadeau ? Golgo13 pour lui donner la mort. Après tout, si la vie est trop vie…

GROSSES  de Jocelyn Roy
Manon et Fabien sont déjà un vieux couple malgré leur jeune âge. Manon est un paquebot à la dérive qui compte à son bord un seul matelot, Fabien. Petit homme pourvoyeur d’une grosse famille, il adore sa femme et fait tout pour qu’elle soit heureuse. Avec un regard amer sur ce qui les entoure, elle mange sa peine et s’enfonce dans un gouffre où la prochaine lumière, c’est le prochain bol de chips.

SYLVIE AIME MAURICE de Florence Longpré
À la manière d’un documentaire, Maurice fait découvrir son intérieur. Sa poésie.À la manière d’une confession, Sylvie raconte l’attente d’un autobus qu’elle ne prend pas. Son cri.

Anna ou demain je te raconterai la suite

cropped-IMG_01021.jpg

Spectacle pour adultes (aussi offert en représentations scolaires à partir de 14 ans).

Résumé
Anna est seule, très seule. La guerre fait rage, dehors. Mais Anna a un rêve : partir et aller rejoindre ce soldat depuis longtemps disparu. Il est temps pour elle de connaître la fin de cette si belle histoire qu’elle avait l’habitude de raconter à sa fille : la belle au bois dormant. Est-ce que le prince reviendra? Est-ce que sa petite princesse se réveillera? Anna, c’est l’histoire d’une femme digne malgré le manque de tout, l’histoire d’une femme qui ose la beauté, malgré l’horreur.

 

Crédits
Texte et interprétation : Liliane Boucher
Mise en scène et support dramaturgique : Louis-Dominique Lavigne
Musique : Laurier Rajotte
Scénographie : Joëlle Péloquin
Régie et éclairage : Émilie-Boyer Beaulieu
Conception vidéo : Radhanath Gagnon
Direction de production : Jean-François Guilbault et Liliane Boucher

Partenaires
Conseil des Arts et des Lettres du Québec
Arrondissement de LaSalle
Théâtre de Quartier
Art Partage

Noyade(S)

affiches-alex-11x17affiches-anne-11x17

Spectacle pour adolescents à partir de 13 ans

**Texte récipiendaire du prix Louise-Lahaye 2014 – Meilleur texte jeunesse remis pas la fondation du CEAD. 
www.cead.qc.ca/la-fondation/prix-de-la-fondation/prix-louise-lahaye

 

Devis technique Noyade(S) – 2016-17
Guide Pédagogique – Noyade(S)

Dossier Complet Dons – NOYADE(S)

Pièce reçue en résidence de création à la Maison Théâtre en 2013 et présentée à la Rencontre Théâtre Ados de 2014. Noyade(S) explore les frontières floues entre le réel et le virtuel, le vrai et le faux, le privé et le public. Inspirée par le mythe de Narcisse et la légende de Sedna, cette pièce coup-de-poing propose une réflexion sur la construction de l’identité à l’ère numérique.

Résumé 
Elle et lui naviguent entre la réalité et leur connexion internet.
Il se sent prisonnier de l’imagine parfaite qu’il projette.
Elle s’entraîne à retenir son souffle pour disparaître dans le lac.

Narcisse, un personnage mystérieux à la tête de loup apparaît sur le web.
Il offre la liberté de rejoindre la meute en seulement quelques clics.
Il et elle embarquent sur son forum et s’y branchent comme à une bouée.
Les frontières virtuelles et réelles deviennent floues.
Et c’est l’enclenchement du processus…

Crédits
Écriture et mise en scène : Jean-François Guilbault / Andréanne Joubert
Soutien dramatique : Rebecca Déraspe
Interprétation : Alex Trahan / Anne Trudel / Marc-André Poliquin / avec Cassandre Émanuel
Conception visuelle : Joëlle Péloquin et Gabrielle Bossé-Beal
Vidéo : Mathieu Doyon
Musique : Jean-François Pedneault
Éclairages : Julie Brosseau-Dorée
Direction Prod. : Joëlle Tougas + JF Guilbault
Direction Technique et régie : Émilie Boyer-Beaulieu / Mélissa Perron

Infos pratiques
Durée du spectacle : 80 minutes
Dimensions minimum requises : 26′ largeur, 22′ profondeur, 12′ hauteur

Partenaires
Conseil des Arts de Montréal / Conseil des Arts du Canada /L’arrondissement de LaSalle – Le théâtre du Grand-Sault / Le théâtre Le Clou / DynamO Théâtre / La Maison Théâtre

CAM gd cl 300cc_logo (1) LOGO MTL + LASALLE.ai

Samsara

Épopée théâtrale pour les 6 à 12 ans

Résumé
2 milliards de battements de cœur dans une vie. Même si elle ne sait pas encore compter jusque-là, Sara sait que son cœur bat plus vite que prévu. L’urgence de savourer chaque battement et les étranges communications radio du capitaine Ernest, capitaine de l’expédition Endurance, la pousseront à entreprendre un voyage pour l’Antarctique. À bord de son lit d’hôpital et accompagnée de Sam, son voisin de chambre, elle prendra le large pour toucher les glaces inexplorées du Pôle Sud et attraper des aurores polaires.

Crédits
Texte et mise en scène : Liliane Boucher et Jean-François Guilbault
Interprétation et idéation: Liliane Boucher, Jean-François Guilbault et Émilie Lévesque
Soutien dramaturgique: Louis-Dominique Lavigne
Conception visuelle : Mélanie Ouellette
Lumières et régie: Émilie Boyer-Beaulieu
Musique : Jean-François Pedneault
Vidéo : Radhanatha Gagnon

Infos pratiques
Journal de bord
Affiche
Devis technique
Médiation culturelle 2011-2012
Dossier promotionnel

Propos
Dès les balbutiements de la création, le concept du Samsara, la transformation, s’est imposé à nous. Sam et Sara, les deux protagonistes de la pièce, vivent chacun un passage important dans leur jeune existence. Ils tentent de grandir malgré les défis que leur apporte la vie. Notre souhait est de donner aux jeunes l’envie d’accomplir des grandes choses et d’entreprendre ces actions malgré les obstacles. La capitaine Ernest Shackleton a véritablement existé et l’expédition Endurance, qu’il a dirigée au début du siècle, est connue comme la plus impressionnante opération de sauvetage de l’histoire. Les références à l’univers des explorateurs est un hommage à tous ceux qui ont lutté, qui sont allés au-delà de leurs limites, qui ont découvert, qui ont osé. Cette aventure rappelle les zones inexplorées de la planète et les zones inexplorées de la conscience. Elle nous rappelle qu’il y a tant à voir, tant à parcourir et se veut une inspiration ludique pour nos explorateurs de demain.

Partenaires
Conseil des Arts et des Lettres du Québec // Arrondissement de LaSalle // Théâtre de Quartier // Une école montréalaise pour tous // Art Partage